Réglementation

« Les leviers pour acheter responsable sont sous-exploités »

Mots clés : Contentieux des marchés

Entretien avec Patricia Lexcellent, conseillère au Conseil économique, social et environnemental

Deux ans après l’entrée en vigueur de la réforme des marchés publics au printemps 2016, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) constate que les acteurs publics négligent les outils pour acheter responsable. Pour y remédier, l’institution propose des pistes et insiste sur le sourcing , dans une étude dévoilée le 27 mars.

M. Pourquoi avoir choisi un tel sujet d’étude ?

La délégation à la prospective et à l’évaluation des politiques publiques du Cese – dont je suis membre – a décidé de s’auto-saisir pour évaluer la politique d’achat public responsable. Miroir de la société civile, le Cese se doit d’informer les citoyens sur l’utilisation des deniers publics et la contribution des acheteurs au développement durable.

M. En quoi l’achat responsable est-il à la traîne ?

Si la réforme des marchés publics fait la part belle à l’achat durable, les possibilités qu’elle offre sont sous-exploitées par les acheteurs. Ils appréhendent de les utiliser en raison des risques de contentieux ou d’infructuosité pesant sur leurs procédures. Certains ont encore peur de faire du sourcing , alors que cette pratique a été consacrée. Par ailleurs, si des initiatives vertueuses émergent localement, elles sont très hétéroclites selon le...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5969 du 30/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X