Autres THOUARSAIS (Deux-Sèvres)

Les leçons du premier jour de l’après-pétrole

Mots clés : Aménagement paysager - Carburant - Etat et collectivités locales - Produits et matériaux

L’énergie s’affiche comme fil conducteur du plan paysage lancé le 18 janvier par la communauté de communes du Thouarsais.

L’outil mettra en valeur un territoire carrefour entre tuile et ardoise, bocage et céréales, Bassin parisien et Massif armoricain.

Sous la bise glaciale qui balaie le plateau au-dessus de Saint-Généroux dans les Deux-Sèvres en ce matin du 19 janvier, chacun ressent le lien entre énergie et paysage : un panneau de chantier signale le nouveau projet de champ d’éoliennes, suspendu par un recours en instance. Quelques centaines de mètres au-delà, une dizaine de mâts se dressent, tandis que d’autres barrent l’horizon plus lointain. « À ce rythme-là, nous aurons bientôt plus d’éoliennes que d’habitants », s’inquiète Caroline Dufour-Barillot, adjointe au maire de Saint-Généroux. « L’un des enjeux du plan paysage consiste précisément à fixer les règles d’implantation, et peut-être même un nombre maximal d’éoliennes », rassure la paysagiste Isabel Claus. Mais, rapidement, le plateau nu, pauvre en chemins et dépourvu de haies, inspire d’autres prises de parole, nourries par le souvenir encore vivace de l’effondrement de son rebord dans la rivière Thouet, sous la forme d’une coulée de boue qui a ravagé Saint-Généroux en 2013. « Une sorte de gigantesque goutte d’eau s’était formée, jusqu’à l’effondrement brutal », se souvient Caroline Dufour-Barillot. L’évocation de ce traumatisme oriente la discussion vers l’obstacle économique identifié dès la veille, au moment de signer la convention pour le plan paysage : comment inciter les agriculteurs à redessiner les parcelles agrandies par le remembrement, puis uniformisés par les engins d’exploitation ? Autrement dit, comment sortir du productivisme et des visions à court terme, legs de l’âge du pétrole ?

Frein agricole

La halte de Saint-Généroux renvoie à la stratégie d’autonomie énergétique et de reconquête paysagère, officialisée la veille par la...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 406 du 09/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X