Actualité

Les jeunes viennent dans le BTP mais tous n’y restent pas

Mots clés : Apprentissage - Education - Entreprise du BTP - Hygiène et sécurité du travail

Quelque 189 100 jeunes sont formés chaque année dans le BTP. 76 600 le sont par la voie de l’apprentissage et 112 500 par la voie scolaire dans le cadre des lycées professionnels. Des effectifs relativement constants ces dernières années (voir tableau).

Le plus gros des troupes passe un diplôme de niveau V, que ce soit un CAP (70 600 jeunes en tout, principalement des apprentis) ou un BEP (58 600 jeunes, essentiellement en lycées professionnels). Deux diplômes dont ont besoin les entreprises pour recruter de nouveaux ouvriers.

S’il est toujours aussi compliqué d’attirer ces jeunes, il est donc faux de parler de désaffection pour les métiers du BTP. Preuve en est, le nombre de jeunes de moins de 25 ans qui entrent dans la profession augmente. Selon le tableau de bord national de l’emploi et de la formation réalisé par le CCCA BTP, le secteur compte en 2001 26 500 jeunes de moins de 25 ans de plus qu’en 1996. Une tendance confirmée dans les différents groupes de métiers. « La revitalisation de la pyramide des âges est amorcée, analyse le document, même si la moyenne d’âge demeure élevée. »

VIEILLISSEMENT DES SALARIES

Au-delà de cette bonne nouvelle, le BTP est confronté à un double problème. Le premier concerne la fidélisation de ces jeunes. S’ils viennent dans le secteur, tous n’y restent pas. Entre 1996 et 2001, le nombre de salariés âgés de 25 à 30 ans a baissé de 23 500 et le nombre des 30-35 ans de 7 000. Signe que les jeunes ne restent pas et que les entreprises ont moins embauché dans les années 90.

Second écueil, le vieillissement des salariés. En cinq ans, le nombre de quinquas a augmenté de 40 000. Sera-t-il compensé par l’arrivée de nouveaux jeunes ? Rien n’est moins sûr ! « A l’horizon 2010, les perspectives démographiques apparaissent globalement défavorables, avec une baisse de 4 % du nombre de jeunes de 15-19 ans sur les dix prochaines années », alerte le tableau de bord (voir graphique). Et ce avec de fortes disparités régionales. Certaines régions verront fortement décroître leur vivier de jeunes dans les 10 ans qui viennent (-15 % dans le Nord, -14 % en Franche-Comté, en Auvergne, Champagne-Ardenne, Basse-Normandie…). D’autres régions verront en revanche leur « matière première jeunes » augmenter : + 7 % de 15-19 ans en Ile-de-France, + 4 % en Languedoc-Roussillon, + 3 % en Paca). Mais en 2010, tous les secteurs seront sur le marché du recrutement. La concurrence promet d’être féroce.

TABLEAU

Evolution des jeunes formés dans le BTP

Source CCCA-BTP

GRAPHIQUE :

Démographie des jeunes en France

Source INSEE

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X