Marketing-Achat

Les industriels remettent l’innovation au cœur de leurs stratégies

Mots clés : Bois - Fenêtre - Innovations - Produits et matériaux

Pour se différencier sur un marché en berne, les industriels transforment la fenêtre en une solution hybride qui tire parti des atouts respectifs du PVC, de l’aluminium et du bois. Une manière, également, de maintenir de la valeur ajoutée.

RT 2012 oblige, « nous avons tous mis nos gammes de menuiseries extérieures en conformité avec la réglementation. Nous sommes tournés vers la maison passive et la prochaine réglementation thermique 2020 », affirme Charles-Gaël Chaloyard, directeur de la communication et du marketing de Sapa Building System. Dans le neuf comme en rénovation, où les critères de coefficient thermique et de facteur solaire sont devenus une condition pour bénéficier de l’écoconditionnalité, les performances techniques de la fenêtre sont incontournable.

« En apportant des obligations techniques et normatives, les réglementations thermiques nous poussent à l’innovation », note Patrick Rutar, directeur commercial de Gimm Menuiseries et de Lapeyre Industrie chez Saint-Gobain Distribution Bâtiment. D’autant qu’il faut composer avec des verriers précurseurs en ce domaine, à l’instar de l’essor de couches à faible émissivité, de vitra-ges à contrôle solaire… « Les gammistes vont tout faire pour rattra-per les bons points marqués par le verre, inscrivant la fenêtre dans la course à la performance et à l’inno-vation, confirme Philippe Macquart, délégué général de l’Union des fabricants de menuiseries extérieures (UFME). Si nous voulons conserver nos marchés nous devons en passer par une innovation permanente pour une fenêtre de qualité française et plus que jamais certifiée quel que soit le matériau. » Et pour cause, le marché est happé dans les mailles de la guerre des prix. « Certains veulent faire tourner leurs usines. Mais cette logique tire tout le monde vers le bas et dévalorise le produit. Ce marché manque de nouveautés, alors qu’aujourd’hui, particulièrement en situation de crise, il faut plus que jamais se démarquer par l’innovation et le service », rappelle Florent Ardouin, directeur du marketing et de la communication du groupe Millet.

Plein feu sur la baie coulissante

Il en va ainsi de l’aluminium, qui évolue fortement : les grandes ouvertures sur l’extérieur sont en phase de reconquête et la motorisation s’invite plus naturellement, ne serait-ce que pour manipuler des fenêtres alourdies de fait. « Ce matériau a le vent en poupe grâce au phénomène d’apport de couleurs et de clair de vitrage. L’aluminium tire profit à plein de la RT 2012, qui impose des surfaces vitrées plus importantes dans l’habitat », continue Patrick Rutar.

À côté de l’essor de coulissants d’angles, des baies à galandage sont arrivées en 2014. Autrefois plébiscitées par les consommateurs pour leur ouverture maximale à...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 403 du 18/02/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X