Régions Yvelines

Les immeubles de Vilogia prennent de la hauteur

Reposant sur le sol, une boîte en bois d’une vingtaine de mètres carrés de surface est solidement sanglée, son harnachement relié à la flèche jaune d’une grue. En deux minutes, elle s’élève à 15 m, et malgré ses cinq tonnes, se pose délicatement sur le toit du bâtiment, véritable ovni rentrant au nid.

L’idée d’installer des maisons en bois sur des toits d’immeubles HLM de Poissy revient à Virtuel Architecture, soutenu dans son projet par Vilogia, bailleur social. La construction de ces 33 logements conventionnés PLS complète le programme de réhabilitation de 216 logements répartis sur quatre immeubles (R + 2 et R + 4) du quartier Beauregard, construits pendant les Trente Glorieuses. Les travaux concernent l’isolation, la reprise des huisseries, mais aussi la mise en place d’ascenseurs, grâce à la transformation des cages d’escalier, et la création de loggias en bois de 6 m2 .

Trois à quatre modules pour une maison en bois. Chaque maison, à ossature bois et panneaux OSB, se compose de trois à quatre modules (de 2 à 3 m de largeur sur 8 m de longueur) fabriqués par CMB, à Mauléon (Deux-Sèvres). Tout est calculé et monté en atelier, les cloisons entre les différentes pièces mais aussi les sorties des fluides techniques, les huisseries, jusqu’à la peinture et les sols qui sont posés en atelier. « A chaque module répond une fonction, explique l’architecte Béatrice Vivien. Il y a le module salon-entrée, ceux des chambres, et celui des pièces techniques, avec la cuisine et la salle de bains. » Une fois les modules déposés sur le toit des immeubles, les charpentiers les assemblent au millimètre près, « ni plus ni moins que si nous étions au sol », commente l’un d’eux. Puis les toitures, livrées en panneaux préfabriqués, sont positionnées. Quelques retouches de peinture, et cinq heures après, le logement est déjà habitable, avec une vue imprenable, notamment sur le parc de la Villa Savoye de Le Corbusier…

Le choix du bois s’est imposé pour sa rapidité d’exécution et surtout pour sa légèreté. Le coût est également attractif : 1 200 euros le mètre carré terminé. La préparation des toitures a nécessité de nombreuses études et un long temps de préparation : consolidation des acrotères des façades, mise en place de longues poutres en lamellé-collé dans le sens longitudinal afin de répartir au mieux les charges. Les maisons sont accessibles par un escalier aérien qui « prolonge » l’ascenseur, donnant directement sur une longue coursive en platelage bois, comme sur le pont d’un navire posé dans les airs.

Maîtrise d’ouvrage : Vilogia. Maîtrise d’œuvre : Virtuel Architecture. Entreprise générale : Sicra Ile-de-France. Modules bois : CMB. Fin des travaux : septembre 2017. Coût : 10,97 M€ HT.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X