Régions Grand Est

Les fédérations de TP redessinent leur carte régionale

Mots clés : Travaux publics

Les représentations professionnelles des travaux publics adaptent leur organisation à la création de la région Grand Est, selon des objectifs communs mais des modalités légèrement différentes. Les fédérations des travaux publics d’Alsace, de Lorraine et de Champagne-Ardenne ont ainsi créé la FRTP Grand Est. Dans l’immédiat, elles gardent en parallèle leur existence propre, « afin de conserver un ancrage territorial de proximité avec les adhérents et les donneurs d’ordres », justifie Patrice Haltebourg, le président Grand Est élu cet été.

Porte-parole de l’industrie routière. Chez les syndicats de l’industrie routière, les Sprir, le même argument de proximité aboutit à maintenir les trois anciennes régions comme périmètre principal de fonctionnement et représentation, par exemple pour la réunion annuelle avec la commande publique. L’un des présidents des trois Sprir, l’Alsacien Christophe Druost, se fera en outre le porte-parole de la profession à l’échelle du Grand Est, auprès notamment du conseil régional et de la Dreal. « Nous définirons chaque année un sujet à défendre qui soit commun à la grande région. En 2017, ce sont les indispensables travaux d’entretien de la voirie », annonce-t-il. Pour l’organisation interne, un « comité des Sprir du Grand Est » a été constitué, lié par une convention de fonctionnement à chacun des trois syndicats.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X