Enjeux Conception-réalisation

Les ESH veulent une rallonge

Mots clés : Logement social

La Fédération des entreprises sociales pour l’habitat (ESH) compte profiter du projet de loi Logement, qui sera présenté mi-décembre en conseil des ministres, pour « inscrire les contrats de conception-réalisation dans la durée », a indiqué Daniel Biard, son vice-président, lors d’une conférence organisée début novembre par EGF-BTP. A ce jour, les organismes HLM bénéficient d’un cadre dérogatoire, courant jusqu’au 31 décembre 2018, qui leur permet de recourir à ces contrats sans justification particulière… en les exonérant de concours d’architecture (rendu obligatoire par le décret du 10 avril 2017).

20 % des HLM neufs concernés. Actuellement, 20 % de la production de HLM est réalisée en conception-réalisation selon Daniel Biard, qui préside aussi le comité exécutif de Polylogis. Ce dernier estime que « si ce taux passait à un tiers, ce serait une bonne chose. Car cela permet de définir des programmes plus précis et d’économiser 5 à 8 % des coûts de production, de réduire les délais de consultation de six mois, d’avoir moins de réserves et de les lever plus rapidement ». Alors que l’allotissement ne s’applique pas à ce type de contrat, Daniel Biard estime que les contrats de conception-réalisation pourraient être confiés à « des PME bien structurées ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X