Architecture Centre aquatique

Les économies d’énergie plongent dans le grand bain

Mots clés : Energie renouvelable - Établissements sportifs couverts - Politique énergétique

La piscine Sainte-Victoire, près d’Aix-en-Provence, mise sur la biomasse et sur un circuit aéraulique adaptable.

Livré en mai 2016, le centre aquatique Sainte-Victoire, à Venelles (Bouches-du-Rhône), près d’Aix-en-Provence, affiche de grandes ambitions en matière d’économies d’eau et d’énergie. Construit dans le cadre d’un contrat en réalisation, entretien, maintenance (Crem) piloté par le groupement Spie Batignolles Sud-Est (mandataire), Engie Axima et Engie Ineo, le complexe sportif visait une réduction des consommations d’énergie et d’eau de 50 % par rapport à un équipement classique, et une production de chaleur renouvelable à 85 %. Le tout pour un montant de 25 M€, hors conception.

Cet établissement de 4 000 m² se compose de trois bassins : un sportif intérieur de 33 m, un dédié aux activités ludiques et un extérieur de 50 m. L’ensemble est piloté par le Smart Aqua, une gestion technique directement connectée aux portables des responsables du site, qui les informe notamment de la fréquentation des bassins et de leur température. L’exploitant s’est fixé des objectifs de confort classiques : une eau à 28 °C et une humidité relative de 14...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5954 du 22/12/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X