Marketing-Achat

Les distributeurs manquent d’installateurs bien formés

Mots clés : Apprentissages - Artisanat

Malgré les formations qu’ils s’évertuent de proposer en relation avec les fabricants, les distributeurs regrettent le manque d’engagement des artisans. Pourtant, selon eux, la pérennisation du marché passe notamment par la structuration du marché.

Dans le sillage des pompes à chaleur, puis du solaire photovoltaïque et du solaire thermique, poêles et chaudières à granulés de bois bénéficient du crédit d’impôt transition énergétique (Cite). Mais c’est encore loin de soutenir les ventes. Pourtant, les distributeurs parient sur ces produits à qui ils promettent un avenir radieux, malgré un fort recul en 2014, selon Uniclima. En parallèle, les mêmes se plaignent du manque d’engagement des installateurs-chauffagistes. Camille Maréchal, responsable chauffage chez Mestre (une dizaine de localisations en Rhône-Alpes) à Grenoble (Isère), qui distribue les équipements de Froeling et de Thermorossi, affirme : « Pour les plombiers-chauffagistes de la région, la conjoncture est difficile. Ils courent après le moindre siphon à changer. Du coup, ils ne savent ni vendre ni installer les poêles et chaudières à granulés. » Ce n’est pas faute à les aider : « Nous lançons régulièrement des campagnes de mailing auprès des 200 à 300 installateurs que nous connaissons. C’est dur de les faire venir à nos matinées de formation. »

De l’installation au SAV

Plus chanceuse,...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 403 du 18/02/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X