Actualité Canal Seine-Nord Europe

Les députés valident la société de projet

Mots clés : Transport fluvial

Les travaux publics, dont l’activité devrait rester en berne cette année malgré un léger mieux ressenti en janvier, devront encore patienter. Mais le projet du Canal Seine-Nord Europe, véritable serpent de mer, pourrait enfin se concrétiser. Il a, en tout cas, franchi le 28 janvier une étape cruciale. L’amendement à la loi Macron déposé par le gouvernement et autorisant la création d’une société de projet ad hoc pour la réalisation du canal Seine-Nord Europe a été en effet été adopté par l’Assemblée nationale.
Cette société, qui prendra la forme d’un établissement public associant notamment l’Etat et les collectivités territoriales, assurera la maîtrise d’ouvrage du projet, dont le démarrage des travaux est espéré pour 2017 pour une mise en service en 2023. Pour tenir ce calendrier serré, le gouvernement sera habilité à adopter une ordonnance actant la création de la société sous neuf mois.
Le député du Nord Rémi Pauvros (photo), nommé par le Premier ministre pour accompagner la réalisation du canal après en avoir piloté la reconfiguration après son abandon sous sa forme initiale à la fin 2012, se montre très confiant sur la suite du projet. Il a notamment assuré que le dossier de demande de subventions à l’Union européenne à hauteur de 40 % – pour un coût total du projet estimé entre 4,5 et 4,8 milliards d’euros – allait être « déposé par la France d’ici le 26 février, date butoir, dans de bonnes conditions ».
Si le député n’a aucun doute sur le fait que le projet pourra bénéficier des subsides européens, il estime néanmoins qu’il pourrait encore être amélioré. « Quelques économies peuvent encore être trouvées, ainsi que des optimisations techniques », précise-t-il. Rémi Pauvros propose notamment de réévaluer « l’impact du canal sur les niveaux de la nappe phréatique » afin que le projet soit exemplaire sur le plan environnemental. Une exemplarité qu’il estime être une condition absolue de la réussite de l’opération.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X