Enjeux

Les constructeurs de maisons prêts à prêter

Mots clés : Financement du logement

Pour pallier le recentrage du PTZ, des constructeurs s’associent aux banques pour développer d’autres offres de financement.

L’avenir semble incertain pour les constructeurs de maisons individuelles. Alors que le marché a repris des couleurs en 2016 (133 600 ventes) et 2017 (135 000), le remodelage des aides à l’accession pourrait mettre un sérieux coup de frein à cette progression. Selon la fédération des constructeurs et aménageurs de la FFB (LCA-FFB), la suppression de l’APL accession et les conditions plus restrictives du prêt à taux zéro (PTZ) – qui ne représente plus que 20 % du coût total de l’acquisition d’un logement neuf dans les villes moyennes et les zones rurales (B2 et C) – feraient baisser les réservations de 8 à 10 % en 2018 (lire ci-dessous).

Prêts bonifiés et « faux PTZ ». Face à cette situation, le président de la fédération, Patrick Vandromme, a pris les devants. Avec sa société Maisons France Confort (MFC), et en partenariat avec le Crédit foncier, il a lancé une nouvelle offre de financement. Baptisé « 1 % prêt accession », ce prêt est bonifié par le constructeur pour ramener son taux à 1 % dans la limite de 80 000 €. « Même s’il est ouvert à tous les clients, il aide en particulier ceux qui auront moins de PTZ...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5974 du 04/05/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X