Régions Lorraine

Les canalisations réutilisent les déblais

« Guide pour le réemploi des sols en place » : ce document élaboré dans le Grand Est a été présenté en novembre à Metz lors des Assises des TP durables de la Fédération des travaux publics de Lorraine. Si elle est devenue assez courante sur les chantiers ferroviaires et routiers, la réutilisation des déblais excédentaires reste à développer « dans les travaux de moindre ampleur, comme ceux de canalisation », écrit le collectif de rédacteurs représentant collectivités locales, bureaux d’études, Canalisateurs de France et l’agence de l’eau Rhin-Meuse. Celle-ci bonifie son aide jusqu’à 10 % en cas de remblaiement par matériau recyclé ou par réemploi. Repère pédagogique, le guide identifie trois étapes d’étude du réemploi lors d’un projet d’assainissement, et insiste sur le rôle du géotechnicien dans l’évaluation du sol.

Sogea en pointe. Sur le sujet, Sogea Est peut mettre en avant une opération de référence : la réutilisation sur place de 15 000 m3 de déblais après leur traitement à la chaux dans le quartier Nancy Grand Cœur, lors de la pose d’un collecteur et la réalisation d’un bassin de rétention. La montée en puissance de la filiale de Vinci Construction France dans le réemploi l’a décidée à installer une plate-forme de traitement de 10 000 à 20 000 m3 par an en juin 2018, à Velaine-en-Haye près de Nancy.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X