Actualité Non-résidentiel

Lente reprise

Le niveau de construction de bâtiments non résidentiels reste très bas mais s’améliore lentement dans la plupart des compartiments. En avril, les mises en chantier ont atteint 2,32 millions de m² ( 18,6 % en cumulé sur trois mois mais – 8,7 % sur un an). Bureaux et commerces reprennent le chemin de la croissance (avec respectivement 3,3 et 3,9 millions de m² lancés en un an à fin avril, voir ci-contre) mais industrie, logistique et bâtiments publics peinent encore. Un rebond est toutefois visible depuis trois mois. Toujours en avril, 3,2 millions de m² de locaux ont été autorisés ( 12,8 % en cumulé sur trois mois et 4,1 % sur un an). Bureaux, artisanat et industrie enregistrent un très net rebond des autorisations. Plusieurs signaux, comme la fin de la baisse des loyers, le retour d‘une demande placée en bureaux ou le regain d’intérêt de certains investisseurs, semblent indiquer un mieux en amont, du côté de la demande et des transactions. Les promoteurs spécialisés demeurent néanmoins prudents pour débloquer des opérations d’envergure, notamment en région parisienne (voir ci-dessous).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

L'expert Olivier Gerarduzzi, directeur Deloitte Real Estate Advisory.« Voilà cinq semestres que les grues se font rares à Paris »

« La chute de la production de bureaux neufs ou restructurés à Paris et en petite couronne s’est poursuivie cet hiver pour atteindre 780 000 m² fin mars. Seulement 420 000 m² disponibles seront livrés d’ici à fin 2013, ce qui permettra d’absorber les 800 000 m² disponibles mais ne suffira pas. Voilà cinq semestres que les grues se font rares à Paris. Notre Crane Survey (1) a recensé 38 chantiers, trois fois moins que mi-2008. Sur les huit projets démarrés sur la période (260 000 m²), seulement 170 000 viendront fluidifier le marché (Thalès prenant 87 000 m²). Le renouvellement du parc est donc très faible et je ne vois pas de signe objectif de reprise à très court terme. Si des investisseurs comme Icade, KanAm ou Gecina entendent tirer avantage de la faiblesse historique de la production via des opérations non pré-commercialisées, on est loin du rebond historique atteint à Londres fin mars (600 000 m² en chantier dont 440 000 lancés en blanc). La rareté de la production va contraindre les stratégies immobilières : en effet, sur la base d’une demande placée annuelle moyenne de 650 000 m², dès 2012, l’offre disponible ne satisfera pas les besoins. Le marché sera sous-offreur en 2013 et aucune livraison n’est prévue pour 2014. La question est donc de savoir quand et à quel rythme sortira le million de m² de projets actuellement à l’étude. »

(1) Seizième « Crane Survey Paris Office Summer », recensant tous les projets de plus de 1 000 m² (Paris, première couronne) en chantier, livrés ou ayant fait l’objet d’un permis entre le 1 er octobre 2010 et le 31 mars 2011.

ENCADRE

Les mises en chantier des bâtiments industriels

ENCADRE

Les mises en chantier des bureaux

ENCADRE

Les mises en chantier des commerces

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X