Actualité

Légionellose Les centrales nucléaires peuvent mieux faire

Le plan présenté l’année dernière par EDF pour maîtriser les niveaux de bactéries Legionella dans l’eau et les panaches des installations de refroidissement des centrales nucléaires va dans le bon sens, mais des efforts supplémentaires doivent être réalisés. Telle est la conclusion livrée par l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) après examen du parc nucléaire français. Sur 19 centrales EDF, 11 sont dotées de tours aéroréfrigérantes favorables au développement de la bactérie à l’origine d’une infection pulmonaire. Jusqu’à présent, aucune contamination n’a pu être reliée au fonctionnement de ces tours, précise l’Afsset, qui recommande toutefois une vigilance accrue. En 2006 la France a enregistré 1 443 cas de légionellose.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X