Management et prévention

Le transport pour des chantiers de travaux publics ne permet pas la conclusion d’un contrat saisonnier

Cour de cassation, chambre sociale, 17 sept.2008, n° 07-42 463, sté Transports Quince c./M.L.

Une société de transport conclut avec un chauffeur routier deux CDD. Le salarié demande la requalification du dernier contrat en CDI. Il obtient satisfaction. Selon l’employeur il s’agissait de contrats « saisonniers », car les chantiers de travaux publics peuvent être interrompus pour des raisons climatiques.

QUESTION

Le caractère saisonnier pouvait-il être retenu ?

RÉPONSENon. Un contrat saisonnier concerne des tâches appelées à se répéter chaque année, à des dates à peu près fixes et en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs.

COMMENTAIRELa qualification « contrat saisonnier » ne pouvait être retenue en l’espèce : les intempéries dans le secteur du BTP sont aléatoires et non pas systématiques, à des périodes précises de l’année. La jurisprudence s’est toujours montrée stricte sur ce point. Le contrat ne pouvait dès lors qu’être requalifié en CDI, car il ne répondait à aucune des autres conditions permettant de retenir un CDD.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X