Régions Rennes

Le tertiaire de standing va pousser autour de la LGV

Mots clés : Transport ferroviaire

Les grands projets immobiliers tertiaires d’EuroRennes émergent peu à peu du paysage urbain. L’arrivée de la ligne à grande vitesse (LGV), en juillet dernier, a accéléré la mutation de ce quartier en pôle stratégique des mobilités. Plus de 150 entreprises de stature métropolitaine, régionale ou nationale y sont attendues. Les poids lourds de l’immobilier breton se positionnent donc en premier rideau de cette vaste ZAC de 58 ha. Leurs projets concernent principalement le tertiaire et les équipements de services (loisirs, restauration, commerces… ) D’ici à 2020, une première tranche de 40 000 m2 de bureaux sera livrée, sur un total de 125 000 m2 de surface tertiaire d’ores et déjà programmés auxquels s’ajouteront 1 500 logements. « Nous nous limiterons à 10 000 m2 de bureaux par an, afin de ne pas étouffer le marché rennais et de ne pas cannibaliser l’offre déjà présente, principalement à La Courrouze et ViaSilva », assure-t-on à la SPLA Territoires publics, en charge de la ZAC dont le plan d’urbanisme a été confié à...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5965 du 02/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X