Enjeux Aménageurs

Le Snal poursuit son lobbying

Alors que Pascale Poirot, présidente du Syndicat national des aménageurs lotisseurs (Snal) annonçait ses chantiers pour 2017 lors de la traditionnelle cérémonie des vœux, une voix s’est élevée dans l’assistance pour lancer : « 2017, année sabbatique ! Avec l’élection présidentielle, on ne pourra pas travailler. » « Faux », a répondu la présidente, qui compte bien poursuivre son lobbying. « Le gouvernement ne doit pas opposer les zones A, très tendues, et bénéficiaires d’incitations fiscales fortes, aux zones B et C, qui se désertifient », a-t-elle lancé.

« La démocratie locale doit être respectée. » En outre, Pascale Poirot lorgne aussi sur certains avantages fiscaux des bailleurs sociaux. A la suite de la Fédération des promoteurs immobiliers, elle estime que : « Un logement social se définit par ses bénéficiaires, pas par l’origine du financement. » Elle a également rappelé qu’elle resterait vigilante aux effets des plans locaux d’urbanisme inter communaux. « La démocratie locale doit être respectée. Celui qui décide doit être celui qui a été élu, et non pas les services administratifs qui rallongent les délais », a-t-elle déclaré.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X