Edito

Le rouge et le noir

Rien ne va plus chez les routières : les entreprises de travaux publics qui déroulent et entretiennent toute l’année nos rubans noirs sont dans le rouge. Leur dépendance à l’argent public est telle qu’elles encaissent durement le coup de frein sur les finances locales. Stationnées sur la bande d’arrêt d’urgence, elles deviseront dans quelques jours au premier Congrès mondial sur la préservation du patrimoine routier (lire page 10) : comment négocier le virage vers un nouveau modèle économique ?
Un million de kilomètres de routes françaises suffisent aujourd’hui à desservir jusqu’au village le plus reculé. Inutile, ou presque, d’en dérouler davantage. L’heure est à la parcimonie : même ASF a choisi, pour boucler l’A89 Bordeaux-Lyon, de convertir une route départementale corrézienne en autoroute, faisant ainsi l’économie d’une douzaine de kilomètres de chaussée (lire page 14). Bravo ! Protection du paysage rural, de la faune et de la flore guidaient la feuille de route de ce dernier maillon. L’heure n’est plus à une vision extensive du réseau, mais à sa sécurité, au confort de l’usager et aux services associés… Cette révolution déjà bien engagée sur le réseau autoroutier nous est enviée à travers le monde : l’avenir est dans les luttes contre l’étalement urbain et l’étanchéité des sols.
On peut s’interroger sur le prix à payer pour cela, et les réponses que les élus doivent apporter aux nouveaux contrats globaux d’entretien-rénovation proposés par les routières. Peut-on faire l’impasse sur cette question ? Impossible dans un pays où 88 % des transports passent par la route. Les nouvelles conditions pour maintenir un réseau efficient sont à construire avec les territoriaux. Sans tarder.
Une chaussée entretenue coûte moins cher. Les contribuables que nous sommes ne peuvent que s’en réjouir !

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X