Régions Marseille

Le réseau Massileo puise le chaud et le froid

Le deuxième réseau de thalassothermie de Marseille, Massileo, a été inauguré, le 13 octobre, une semaine après sa mise en service. Cette boucle d’eau de mer puise des calories et des frigories au fond du port pour réchauffer ou rafraîchir les 58 000 m2

de logements et bureaux de l’îlot Smartseille réalisé par Eiffage Immobilier. Le concepteur de cette technologie, Optimal Solutions (filiale de Dalkia, groupe EDF), soutient qu’elle réduit les émissions de gaz à effet de serre de 80 % par rapport à l’utilisation d’énergies fossiles. Massileo justifie l’obtention du label Ecoquartier pour l’extension d’Euroméditerranée. Sa capacité de production permet en effet d’équiper 500 000 m2 de plancher. Massileo pourrait notamment chauffer et refroidir les 14 ha de l’îlot XXL, aujourd’hui baptisé « Les fabriques » par la société de projets composée de Bouygues Immobilier et Linkcity. Conçue pour produire 21 MW de chaud et de froid, la boucle délivre actuellement 2,6 MW de chaud et 2,3 MW de froid simultanément.

« Opération exemplaire ». Quelque 10 M€ ont été investis pour la mise en œuvre de cette première étape de Massileo, dont la moitié financée par la Caisse des dépôts via le programme d’investissements d’avenir. Le Fonds européen de développement économique et régional a accordé une aide de 942 000 euros à ce projet qui a aussi bénéficié d’une subvention de 780 000 euros, accordée par l’Ademe. Ces coups de pouce financiers permettent de baisser le tarif final de 15 à 20 % pour l’utilisateur, ce qui aligne le prix sur celui d’un opérateur classique, selon ses promoteurs. « Cette opération exemplaire ouvre la voie à une utilisation massive des énergies marines qui représentent un important gisement énergétique », avance le président de l’Ademe, Bruno Lechevin. Si Massileo doit servir de démonstrateur, aucun projet comparable n’est engagé pour le moment. Laure-Agnès Caradec, la présidente d’Euroméditerranée, voit dans sa mise en œuvre « un exemple concret » à suivre dans l’urbanisme méditerranéen.

Le premier réseau de thalassothermie marseillais, Thassalia, opéré par Engie Cofely, chauffe et climatise notamment les Docks de la Joliette. Le chaud et le froid sont produits à la source alors que Massileo conduit l’eau puisée sous le bâtiment principal de l’îlot Smartseille où elle sera alors tempérée en fonction des besoins.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X