Régions Marseille

Le récif artificiel prêt à faire revivre les fonds marins

Le 15 février, au large de la calanque de Cortiou au cœur du parc national des Calanques, des scaphandriers ont immergé les derniers des 36 récifs artificiels prévus par le projet expérimental Rexcor. Cofinancée à hauteur de 70 % par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, cette action de 1 M€ est inscrite dans le contrat de baie de la métropole Aix Marseille Provence qui prévoit une enveloppe de 265 millions d’euros pour préserver le littoral et la mer. Dévastés par plus d’un siècle de rejet d’eaux usées non traitées, les fonds marins de la calanque de Cortiou ont été identifiés comme prioritaires. « La construction, en 1987, de la station d’épuration Géolide a amélioré la situation. Les pressions à l’origine de la dégradation sont aujourd’hui maîtrisées. On peut envisager de recoloniser », explique Didier Réault, président du parc national de Calanques.

Porté par Egis, à travers sa filiale Seaboost basée à Montpellier, par l’agence marseillaise Architeuthis et CDC Biodiversité, le projet Rexcor a démarré en 2013 à la suite de l’appel à idées du parc et de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5969 du 30/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X