Régions Montpellier

Le projet EcoCité sur les rails

Le projet EcoCité de Montpellier entre dans une phase opérationnelle. L’Etat vient de promettre un soutien financier à douze des dix-neuf actions innovantes présentées par Montpellier Agglomération dans le cadre de cette démarche. Au total, 93 actions bénéficieront de l’aide de l’Etat dans treize EcoCités, au titre du programme Investissements d’avenir.

Les projets montpelliérains obtiennent 4,6 millions d’euros de subventions, auxquels s’ajouteront des participations dans des sociétés de projet.
« Montpellier figure parmi les quatre EcoCités les mieux dotées, ce qui témoigne de la qualité de notre projet », se réjouit Fabien Blasco, chef du projet EcoCité à Montpellier Agglomération. L’EcoCité de Montpellier couvre 2 500 ha et chevauche quatre communes : Castelnau-le-Lez, Montpellier, Lattes et Pérols. Ce périmètre, qui représente la principale zone de croissance du Grand Montpellier, devrait accueillir 15 000 logements supplémentaires dans les quinze ans à venir.

Enjeux : déplacements, commerces, eau, énergie

L’agglomération veut en faire un laboratoire urbain, avec plusieurs enjeux clés : les déplacements doux, la mutation des zones commerciales périphériques, la gestion hydraulique, la performance énergétique des bâtiments…
La mise en œuvre des premiers projets soutenus par l’Etat doit donner corps à cette ambition. Parmi eux : la construction d’une école à énergie positive dans le quartier Port-Marianne, la création d’un système de surveillance et de gestion en temps réel du risque hydraulique, la mise en œuvre d’un portail Internet regroupant les offres des différents opérateurs de transport.
Deux projets significatifs devront faire l’objet d’un dossier complémentaire : la réalisation d’un hôtel-relais destiné à amorcer la mutation des commerces le long de la route de la Mer, la création d’une boucle thermique permettant des échanges à l’échelle d’un îlot, dans le parc de l’aéroport.
Un autre dossier majeur reste en suspens : la création d’une centrale de trigénération par biomasse dans le quartier Port-Marianne.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X