Régions Brest

Le projet des Capucins prend de la hauteur !

Mots clés : Entreprise du BTP - Réglementation

Brest Métropole Océane a confié au groupement Bouygues Construction-BMF la conception-construction du téléphérique urbain entre les deux rives de la Penfeld, premier du genre en France. Sa livraison, à l’été 2016, devrait booster l’aménagement du futur quartier des Capucins.

«C’est le projet phare de Brest », assure Alain Masson, vice-président de BMO en charge des grands projets, au sujet de l’aménagement du plateau des Capucins. De fait, selon un plan-guide conçu par l’architecte-urbaniste Bruno Fortier, quelque 16 ha de l’ancienne emprise militaire redevenue civile sont appelés à prendre vie en plein cœur d’agglomération. Situé à seulement quelques centaines de mètres à vol d’oiseau du centre, le site est longtemps resté isolé du reste de la ville en raison de son caractère militaire et de la géographie, le petit fleuve côtier de la Penfeld coupant littéralement la ville en deux. « Notre objectif est d’élargir le cœur d’agglomération et nous avons étudié tous les types de franchissements avant de nous intéresser au téléphérique », explique l’élu. Pour Victor Antonio, responsable de la mission tramway, le coût a été déterminant. « En incluant les études et les travaux d’infrastructures, le téléphérique reviendra à 19,1 millions d’euros HT, contre entre 30 et 60 millions pour une passerelle ou un pont », argumente-t-il.

Le coût total du projet a même été revu à la baisse. « La désaffectation d’une voie ferrée en bordure du fleuve nous a permis d’envisager une gare belvédère, moins chère que la gare enterrée prévue dans le premier appel d’offres », explique le spécialiste.

Va-et-vient et croisement vertical des cabines

Pour cette première française, cinq groupements (1) ont répondu à la consultation. « Avec la conception-réalisation, nous avons eu des solutions techniques très différentes », commente Victor Antonio. Le projet lauréat se distingue notamment par un système en va-et-vient avec croisement vertical des cabines qui offre un gain de place en station (une seule voie).
Les travaux devraient être lancés au second semestre 2015 pour une livraison prévue à l’été 2016. Elle coïncidera avec l’ouverture de la médiathèque, en cours de chantier et de la Cité internationale dont les travaux viennent de commencer. En revanche, le projet de multiplexe a du mal à sortir et devrait être revu à la baisse. « Nous réalisons les équipements publics afin de créer les conditions de développement du quartier. Si l’on en juge par les commercialisations de logements, les premiers retours sont positifs », se réjouit Alain Masson.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Historique

1841 : construction des ateliers de la Marine nationale sur le site du couvent des Capucins.
2004 : la Marine nationale quitte le site.
2005 : choix du projet de Bruno Fortier (avec l’Atelier de l’île).
2006-2008 : phase d’études et premières déconstructions.
2009 : création de la ZAC et désignation de Brest Métropole aménagement comme aménageur et concessionnaire.
2011 : vente définitive du site.
2012 : premiers travaux d’aménagement. Choix de l’architecte Patrick Rubin pour la médiathèque.
2013 : choix des architectes Lipa et Serge Goldstein pour la Cité internationale.
2014 : désignation d’Adim et Kermarrec Promotion (avec ECDM architectes) pour les premiers logements.
2016 : mise en service du téléphérique.

(1) Groupement lauréat : Bouygues TP RF (mandataire)/Quille Construction/Bartholet-BMF/Halet-Villette architectes/Setec/DSCA (sous-traitant : Sade). Les autres candidats : Doppelmayr ; SNC Lavalin/Leitner/Antoine Grumbach ; Eiffage/Poma/Collectif d’architecte ; et GTM/Cbr TP/MND Group.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X