Actualité

Le président d’ASF ne veut pas des collectivités locales au capital

« Démagogique ! » Bernard Val, le président d’Autoroutes du Sud de la France (ASF), s’oppose, avec son franc-parler habituel, à la proposition du président de la FNTP, Daniel Tardy, de faire entrer des collectivités locales au capital des sociétés publiques d’autoroutes, dans une logique qui les placerait aussi au sein de l’agence pour le financement des infrastructures. « Sinon, chaque élu va demander son bout d’autoroute. Or, nous sommes une société cotée. L’Etat doit rester maître du capital des sociétés qu’il détient », justifie le président d’ASF. RECTIFICATIF PARU DANS LE MONITEUR N°5237 DU 09/04/2004 p.19 : Daniel Tardy pécise qu’il n’a jamais évoqué l’idée de faire entrer les collectivités locales au capital des sociétés publiques d’autoroutes. Daniel Tardy rappelle qu’il a simplement proposé  » que les régions interviennent dans l’organisation de l’Agence pour le financement des infrastructures en participant notamment à son conseil d’administration ». Selon Daniel Tardy : « Cette agence gagnera en efficacité si l’affectation des financements aux investissements est réalisée en étroite collaboration avec les régions ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X