Conception

Le Plan. Une nouvelle zone humide pour une biodiversité retrouvée

Mots clés : Aménagement paysager - Eau - Espace naturel - Espace vert

Entre La Garde et Le Pradet, Le Plan, plaine alluviale méditerranéenne de grande ampleur, perd progressivement sa composante humide. Le projet doit redonner à cet espace, classé en ENS (Espace Naturel Sensible), une dimension aquatique et paysagère à travers une remise en forme de ses cours d’eau.

Pour retrouver leurs formes, leur rythme et leurs espaces de liberté –y compris à travers la constitution de grandes zones humides mises en contact direct avec la nappe– les rivières du Plan vont bénéficier d’un traitement avant tout inspiré des formes et des ambiances aquatiques du territoire originel. Le projet de l’Atelier CÉPAGE prévoit ainsi l’aménagement de berges en pentes douces, l’installation d’une végétation aquatique, le développement de vasques, de méandres et de bras morts… En lien avec les rivières, ces nouvelles surfaces, inondées au gré des crues, viendront humecter régulièrement la plaine dans le respect de l’identité des cours d’eau.

Un espace ouvert. L’espace du Plan est un paysage extraordinairement plat où l’eau peut s’étaler pleinement et qui possède la chance d’offrir de larges perspectives sur le Mont Coudon au nord, le mont Faron à l’ouest et la Colle noire au sud… Le projet met en scène ces dégagements et cette échelle, en maintenant ces ouvertures, socle favorable au développement de nombreuses plantes précieuses voire protégées. La réalisation de ponctuations verdoyantes – déclinées comme un paysage de savane à l’entrée du site – de frênaie claire au sud,...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 306 du 01/02/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X