Régions Romainville

Le Palais des fêtes réhabilité pour 2019

« Notre projet de réhabilitation du Palais des fêtes de Romainville, en Seine-Saint-Denis, met en valeur la charpente métallique issue du pavillon de la Pologne de l’Exposition universelle de 1937 », explique l’architecte Valérian Amalric, de l’agence ilimelgo, associée sur cette opération à Miralles Tagliabue EMBT, mandataire (1). A l’époque, la structure a servi à la construction d’un gymnase, un bâtiment en briques composé d’une halle et de deux ailes latérales. Outre qu’il restitue le volume de la charpente, le projet entend aménager un parvis devant l’avenue Paul-Vaillant-Couturier, ouvrir des accès sur la façade (auparavant ils étaient limités aux ailes latérales), introduire des transparences pour engager les habitants à y pénétrer et, enfin, donner à l’ensemble une envergure urbaine (47 mètres de façade).

Fluidité des accès. Par ailleurs, le volume d’origine de l’ancienne salle des fêtes avec charpente métallique, restaurée, devient un tiers-lieu (468 m2), un espace de rencontre pour la population mais aussi de distribution vers de nouvelles destinations : un jardin-promenade (1 000 m2), la Maison de la philosophie et deux nouvelles salles de spectacle construites derrière le bâtiment des années 1930. Ces dernières se répartissent entre une salle événementielle (440 m2 ) destinée à des banquets et des réunions d’associations, et une salle modulable (430 m2 ) à vocation théâtrale dotée de gradins rétractables (180 places). « Nous avons voulu mettre en œuvre une fluidité des accès et gérer au mieux le flux des visiteurs », précise Valérian Amalric.

Dans le traitement de la façade, la composition d’origine (en briques et métal) est respectée. Le projet met l’accent sur la verticalisation de la façade (dotée de pilastres) pour souligner la multiplication des points d’accès. « Nous introduisons une touche contemporaine, mais l’ordonnancement général est conservé », ajoute l’architecte. Les appels d’offres des travaux devraient être lancés en fin d’année. La livraison est prévue en janvier 2019 (tiers-lieu et salle événementielle) et en avril 2019 (salle modulable). Ce projet (2 635 m2 SP au total), sous maîtrise d’ouvrage de la Ville de Romainville, représente un investissement de 6 millions d’euros HT.

Paysagiste : Land’ Act. Scénographe : Tourny Ingénierie.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) BET TCE : EPDC, Mebi, Ieti. BET acoustique : A VLS.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X