Actualité

Le nouveau réacteur EPR sort de terre

FLAMANVILLE – 19 SEPTEMBRE – Le dessin des bâtiments composant la 3e tranche de la centrale nucléaire EPR de Flamanville (Manche) se précise, grâce aux 1 200 personnes œuvrant actuellement au génie civil. Le sous-sol rencontré lors du creusement du puits en terre d’évacuation des eaux s’étant révélé moins dur que prévu, fracturé et sujet à voie d’eau, un tunnelier a été commandé en remplacement des explosifs. Cet aléa ainsi que les arrêts de chantier décidés par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) cet été ne remettent toutefois pas en cause, selon EDF, l’échéance de mise en service (2012). En revanche, des surcoûts sont à prévoir (enveloppe initiale de 3,3 milliards). Ils seront annoncés avant la fin de l’année. Maître d’ouvrage et d’œuvre : EDF ; génie civil : Bouygues TP (mandataire)-Quille-Baudin Chateauneuf.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X