Actualité

Le ministère de l’Economie assure que l’administration fiscale « fera une appréciation bienveillante de la situation des contribuables qui auront de bonne foi commis des erreurs matérielles manifestes dans les mentions relatives au nouveau droit de bail » lors de leur déclaration de revenus fonciers.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X