Technique et chantier

Le marché français des revêtements de sol en 1997

Le marché du sol stratifié, né voici une vingtaine d’années, n’a vraiment commencé à décoller qu’à partir de la toute fin des années 1980. Cependant, même s’il ne représente encore que 2 % du marché français des revêtements de sol (soit, 3,7 millions de m2 en volume sur un total de 200 millions de m2), il affiche une croissance annuelle de 40 %. Bref, une beau potentiel… mais diversifié. En effet, le sol stratifié a des niches florissantes, les usages professionnels (bureaux, boutiques, hôtels et habitat), tandis que le consommateur moyen a été déçu par les revêtements textiles qui perdent du terrain. Les deux principaux atouts du stratifié : la simplicité et la rapidité de la pose et sa forte résistance aux agressions.

graphique : Une production de 200 millions de metres carrés en 1997

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X