Enjeux

Le lyonnais TGL s’attaque à l’Ile-de-France

Le groupe structure son offre de construction sur ce marché en rachetant TBI.

Le rachat a été bouclé en un temps record. En septembre dernier, le lyonnais TGL Group, spécialisé en construction et immobilier, examinait le dossier de reprise de TBI. Un groupe indépendant qui ne manque pas d’atouts, avec un rang de sixième acteur indépendant de la construction en Ile-de-France, et un chiffre d’affaires de 158 millions d’euros l’an passé. Sauf que cette entreprise trentenaire, basée dans les Yvelines, est enfoncée depuis plusieurs années dans une crise qui, de changement d’actionnaires à valse de dirigeants, l’a conduite au dépôt de bilan le 4 août dernier. Une occasion que n’a pas manquée l’ex-groupe Floriot, qui a repris TBI le 13 octobre, pour un montant non communiqué. « Nous étions le seul repreneur qui ne souhaitait pas disloquer l’entreprise », affirme Thierry Glories, président de TGL, dont il est le seul actionnaire depuis 2013.

Top 25 français. Le Rhônalpin reprend de fait l’ensemble des marchés de cloisons doublage/menuiserie interne et une partie des chantiers de gros œuvre de l’entreprise yvelinoise, qui a réalisé 250 chantiers en 2015....

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5953 du 15/12/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X