Régions basse-normandie

Le Libéra, un « vrai » écoquartier à Colombelles

«Un écoquartier n’a de sens que s’il peut être habité par tout le monde. Dès lors que l’on introduit ce critère, on constate que la liste des écoquartiers se rétrécit singulièrement. » Ces mots de Gilles Moreau, le directeur de Normandie Aménagement, pourraient résumer le projet Libéra, dont l’aménageur est le maître d’ouvrage délégué : un écoquartier, un vrai, et pas un alignement de logements pour bobos dans un écrin de verdure.

Le Libéra, c’est la suite de la requalification des friches de l’ancienne SMN (Société métallurgique de Normandie). La mue du plateau de Colombelles, sur les hauteurs de Caen, avait débuté par la création d’un campus technologique, elle se poursuit par une opération d’habitat qui se veut exemplaire (BBC, jardins partagés, gestion différenciée des milieux). 450 à 500 logements, dont un tiers de social, sont programmés sur une ZAC de 20 ha.

111 logements livrés

La crise a fait reculer des opérateurs mais le Libéra fait « son bonhomme de chemin », dixit Colin Sueur, maire de Colombelles. Avec 111 logements livrés (par les bailleurs Le Foyer Normand et la Plaine Normande, dont 67 au titre de la reconstruction dans le cadre la convention Anru Colombelles), ce morceau de ville réinventée (vastes espaces publics, nouvelles formes urbaines) a atteint sa masse critique. Une opération privée de 30 logements, portée par le promoteur Edifides, débute. En projet aussi : 81 logements mixtes par Gotham et une résidence hôtelière à vocation sociale. Parallèlement, un centre commercial de 2 500 m 2 est en chantier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X