Régions

Le Havre Un fort militaire reconverti en jardins

Les jardins suspendus du Havre (Seine-Maritime) sont ouverts gratuitement au public sur 17 hectares, depuis le 20 septembre. Ils sont réalisés sur le site d’un fort militaire construit sous le second Empire et surplombant la rade. La ville du Havre a décidé de cette reconversion en 2003.

Outre la création de divers jardins exotiques (explorateurs contemporains, Amérique du Nord, Asie orientale, Australie) et l’aménagement de promenades au milieu d’essences rares, le projet qui n’en est qu’à sa première phase prévoit l’accueil des diverses serres municipales de collection, visitables mais payantes.

La création de nouveaux jardins à l’étude

Le coût de l’opération, sous maîtrise d’ouvrage du service espaces verts de la Ville, dirigé par Daniel Leclercq, s’élève à 7,35 millions d’euros. La maîtrise d’œuvre a associé le paysagiste normand Samuel Craquelin, mandataire, à l’architecte Olivier Bressac (Saint-Romain-de-Colbosc), au botaniste Jean-Pierre Demoly (Paris) et au BET Sero (Le Havre).

Pour la seconde phase prévue en 2009/2010, des études sont en cours. La création de serres palais et de nouveaux jardins (mousses, bambous, fougères) est envisagée.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X