Régions

Le Havre Plus d’un milliard investis avant 2002 par le Port

Mots clés : Transport fluvial - Transport maritime

Le Port autonome du Havre (PAH) fait l’effort pour ses terminaux spécialisés.

Certes, le projet Port 2000, nouveau terminal rapide à conteneurs construit au sud des limites actuelles des digues à horizon 2003 (3,1 milliards de francs), constitue un enjeu capital pour le port du Havre et surtout, selon André Graillot, directeur du PAH, « un saut qualitatif majeur ».

Son coût programmé pour le port : 641 millions de francs en 2000, 960 en 2001 et 719 en 2002. Mais ses bons résultats (8 % de croissance moyenne depuis quatre ans) autorisent également d’autres possibilités de développement que celles liées aux trafics conteneurisés.

Ainsi, la communauté portuaire havraise estime à plus d’un milliard les investissements nouveaux d’ici à l’an 2002. La plus grosse part de cette somme (190 millions de francs) sera affectée à la construction ou à la restructuration de terminaux spécialisés. Les actuels terminaux à conteneurs intérieurs pourraient être reconvertis en direction des trafics conventionnels et ro-ro, avec un nouveau centre fruitier situé sur l’actuel terminal de l’Europe.

Le centre roulier pour l’import-export des véhicules pourrait bénéficier de 3 postes à quais supplémentaires avec, pour objectif, un trafic d’un million de voitures (contre 400 000 actuellement). Les travaux du premier de ces postes seraient engagés dès 2000-2001. On pourrait également citer un nouveau terminal pour la croisière qui accueillera les paquebots quasiment dans le centre-ville, à la place de l’ancien terminal d’Irish Ferries. Ou encore, l’aménagement du canal fluvio-maritime entre le grand canal du Havre et le canal du Havre à Tancarville.

Viennent ensuite 118 millions de francs pour l’aménagement de terre-pleins et de bâtiments et 118 millions de francs consacrés à la logistique. A ce sujet, le parc logistique du pont de Normandie devrait accueillir trois ou quatre nouvelles entreprises d’ici à la fin de l’année pour 40 000 à 60 000 m2 d’entrepôts supplémentaires (SDV, Buffard, Garonor).

Enfin, des enveloppes ont été prévues également d’ici 2002 pour le remplacement ou la création d’ouvrages de franchissement (73 millions de francs), l’informatique (88 millions de francs), la protection de l’environnement et le traitement des déchets (44 millions de francs) et la réparation navale (25 millions de francs).

PHOTO : Un nouveau terminal croisières accueillera les bateaux quasiment en centre-ville.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X