Régions Bordeaux

Le groupe Fayat s’amarre en rive droite

Mots clés : Entreprise du BTP - Industriels du BTP

C’est bien un nouvel immeuble, quasiment second siège bordelais, et un ensemble immobilier de bureaux et logements que Fayat va construire en rive droite de la Garonne. Le groupe de BTP a choisi l’agence Brénac & Gonzalez pour son immeuble de bureaux, à la suite d’un concours privé dont Alain Juppé était membre du jury. Les architectes parisiens étaient notamment en concurrence avec l’agence britannique Allies and Morrison et l’agence bordelaise Flint (hôtel Seeko).

Choisir le programme et l’équipe de maîtrise d’œuvre a demandé du temps, en raison de la situation du projet, au cœur du périmètre de l’opération d’intérêt national Euratlantique, sur le quai Deschamps. Fayat songeait depuis longtemps à ce développement en rive droite – où est déjà située son antenne bordelaise de Castel et Fromaget à Floirac – et sur des terrains qui lui appartenaient. Il a chargé sa filiale de promotion immobilière de superviser ce projet. L’immeuble de bureaux offre une surface de plancher de 10 000 m2. A cela s’ajoutera un ensemble de 10 000 m2 de logements (dont 30 % de logement social), mais l’opérateur n’est pas encore connu. Les architectes coordonneront les deux ensembles pour la Somifa, qui sera à la fois aménageur et promoteur immobilier.

Se passer de climatisation

Outre les lignes épurées et contemporaines, en phase avec le travail de l’agence TVK sur le secteur Garonne Eiffel (Euratlantique aménageur), le futur ensemble répondra aux performances environnementales et énergétiques les plus poussées. « Notre objectif est de se passer de climatisation, explique l’architecte Xavier Gonzalez. Nous utilisons au maximum l’inertie du bâtiment, avec une composition des façades qui assure des transparences entre nature et architecture, extérieur et intérieur, à travers un jeu de profondeurs, de transparences et de reflets, qui relient le bâtiment à son environnement, le parc aux Angéliques, en rive de Garonne. »
L’immeuble fera l’objet d’une certification environnementale Breeam grâce à ses performances environnementales et énergétiques. L’accent a aussi été mis sur la qualité de vie au travail afin d’accueillir, à la fin 2017, les 250 collaborateurs qui travaillent actuellement dans les entreprises du groupe dans l’agglomération et occuperont ensuite la moitié du nouvel immeuble de bureaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X