Architecture Equipement

Le futur s’invente sous un vélum

Près d’Aix-en-Provence, un campus numérique met sous cloche ses bâtiments circulaires.

Lorsque Frédéric Chevalier, le fondateur aujourd’hui disparu de l’agence de marketing numérique HighCo, prend contact avec l’architecte Corinne Vezzoni en 2013, il a en tête une idée simple : créer un « camp de base » favorisant les échanges et les réflexions pour imaginer les technologies et les usages de demain. Il a déjà repéré le foncier, un terrain de 7 ha sur le technopôle de l’Arbois à Aix-en-Provence, à l’extrémité d’un plateau. Enfin, il souhaite être « parfaitement exemplaire du point de vue de la construction, de l’harmonie avec la nature et du choix des entreprises hébergées ».

Le souci d’épouser le plus possible le relief du terrain a ainsi guidé le projet The Camp et conduit la maîtrise d’œuvre à préférer, par exemple, le bois, plus léger et rapide à mettre en œuvre, pour les bâtiments réservés à l’hébergement. Aux yeux de l’architecte, l’enjeu premier était de se fondre dans le paysage de garrigue du plateau de l’Arbois et de créer les meilleures conditions d’accueil pour les experts, chercheurs, étudiants, dirigeants de start-up attendus sur le site. « Le lieu est au cœur d’une zone d’activités. La ville arrive aux portes du projet. J’ai donc imaginé que les bâtiments en bois, qui ceinturent le site au sud, l’isolent comme une clôture épaisse qui ne donne pas tout à voir depuis...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5957 du 05/01/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X