Régions Toulouse

Le financement de la LGV « plausible »

Mots clés : Transport ferroviaire

Carole Delga, présidente de la région Occitanie, a rencontré le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, le 21 novembre pour évoquer la ligne à grande vitesse (LGV). Les propositions de financement ont été jugées « plausibles ». Pour financer cette opération de 7 Mds €, les élus des régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine ont proposé, outre l’emprunt, une taxe sur le transport routier en transit international dans la région, une nouvelle répartition de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques et une taxe sur les bureaux liée à la valorisation du foncier induite par la LGV.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X