Enjeux

Le CSTB passe en mode start-up

L’incubateur CSTB’Lab veut accueillir 30 jeunes pousses pour leur offrir des opportunités scientifiques.

Petite révolution au CSTB. Avec son incubateur lancé en octobre, le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) veut envoyer un message aux jeunes entreprises innovantes. « Nous allons collaborer ! résume Sophie Moreau, directrice de l’incubateur et directrice déléguée Recherche parte-nariale au CSTB. Nous travaillons avec de nombreux acteurs économiques mais nous ne touchions pas encore les petites entreprises, en particulier celles qui innovent. » Le CSTB’Lab a vocation à combler cette lacune en proposant différents services : un hébergement dans ses locaux franciliens, un accompagnement sur le plan scientifique ainsi qu’une aide au développement financier et commercial. Choisies parmi une vingtaine de candidates, six start-up ont intégré la nouvelle structure en novembre. Celle-ci devrait en accueillir une douzaine d’ici à la fin 2018, puis une trentaine à l’horizon 2020.

« Nous entretenons une relation commerciale avec ces entreprises, lesquelles nous payent en fonction des services consommés », précise la directrice du CSTB’Lab. L’incubation coûte ainsi en moyenne 3 000 euros par an. « Ce dispositif nous permet d’avoir un pied-à-terre parisien », indique Yannick Folliard, dirigeant de la...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5954 du 22/12/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X