Actualité Transition énergétique

Le crédit d’impôt en grande surface fâche le bâtiment

Mots clés : Fiscalité

Une instruction fiscale du 19 décembre ouvre la possibilité aux grandes surfaces de bricolage de faire profiter leurs clients du crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cité) en sous-traitant les travaux à une entreprise de bâtiment qualifiée RGE. Ce texte a déclenché l’ire de la FFB et de la Capeb, qui ont envoyé au gouvernement une lettre commune pour l’alerter sur ce qu’elles estiment être une distorsion de concurrence. « Cela va à l’encontre de la charte RGE où il est fait mention du devoir de conseil et d’audit sur la fourniture et la pose », explique Jacques Chanut, président de la FFB. « Nous, artisans, allons chez le client pour établir un diagnostic, appuie Patrick Liébus, président de la Capeb. Comment peut-on savoir, sans cela, s’il vaut mieux changer les fenêtres ou la chaudière pour améliorer l’efficacité énergétique du bâti ? » Le ministre de l’Economie a visiblement compris le message et pourrait se saisir du sujet prochainement.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X