Régions Région

Le Crédit agricole Pyrénées Gascogne se rénove

Dans le cadre de son plan stratégique Vision 2020, le Crédit agricole Pyrénées Gascogne (CAPG), présent dans les départements du Gers, des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques, a investi plus de 80 M€ de travaux dans ses sièges et agences, dont la majeure partie s’achèvera cette année.

« Nous souhaitons nous adapter à la manière dont les clients consomment la banque et aux usages de travail des salariés », détaille Jean-Paul Mazoyer, le directeur général. Grâce à l’assistance à maîtrise d’ouvrage d’Alternative foncière, sa filiale de promotion immobilière, le CAPG a démarré l’an dernier les travaux dans ses trois sièges : Auch (200 salariés), Tarbes (200 salariés) et Serres-Castets, au nord de Pau (400 salariés). Trois opérations-tiroirs destinées à décloisonner les bâtiments et adopter une nouvelle architecture intérieure. Un investissement qui s’élève à 40 M€ pour cette phase.

Un jardin d’été pour travailler. L’opération la plus emblématique reste celle du siège près de Pau de 8 000 m2 SP. A l’intérieur des locaux, le directeur souhaite « casser la logique de bureaux individuels » pour n’en laisser que 10 % et favoriser le brassage des salariés grâce à des endroits de convivialité. Ce sera d’ailleurs le rôle des deux cours extérieures. La plus petite (15 m2 ) sera recouverte d’une verrière et deviendra un point de rencontre. La plus grande (25 m2 ) fera office de jardin d’été au sein duquel les salariés pourront travailler. Sur le parking, une ombrière constituée de panneaux solaires sera créée, ainsi qu’un auditorium de plein air. Si, depuis l’automne dernier, les salariés palois ont intégré un bâtiment modulaire en R + 2 installé sur le parking du site, tous devraient retrouver leurs bureaux au sein des trois sièges avant fin 2018.

La banque réaménage également la moitié de ses 134 agences pour un montant de 44 M€ avec une architecture plus ouverte qui laisse de la place au libre-service bancaire. Les rénovations s’achèveront d’ici à 2020. Et afin de conforter son rôle d’acteur local, le CAPG a opté pour l’allotissement de ses marchés, octroyant ainsi 80 % des travaux immobiliers engagés à des entreprises locales et clientes.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X