Régions

LE CHIFFRE

7milliards

d’euros, le coût de la LGV Tours/Bordeaux. Le nouveau directeur régional Aquitaine/Poitou-Charentes, Bruno de Monvalllier, estime que RFF pourra lancer d’ici à quelques mois les appels d’offres qui mettront en lice les trois groupements présélectionnés autour de Bouygues, Eiffage et Vinci. La concession portera sur la conception, la réalisation, le financement (avec une subvention publique de 50 %) et l’exploitation d’une nouvelle ligne ferroviaire de 300 km entre Tours et Bordeaux. L’enquête publique est bouclée, la déclaration d’utilité publique attendue d’ici à l’automne. Livraison prévue au mieux pour 2016.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X