Régions Initiative

Le chantier naval STX engage une double diversification

Partant du constat que la mono-activité dédiée à la construction de paquebot de croisière ne peut plus assurer la pérennité de l’entreprise, le chantier naval de Saint-Nazaire multiplie les axes de diversification. Deux secteurs sont privilégiés à partir des savoir-faire de STX Europe : l’habitat modulaire et l’éolien en mer. La première est déclinée via STX cabins, une des filiales dédiée à la fabrication de cabines pour les paquebots. « Le projet consiste à apporter une réponse industrielle et une réponse d’écoconstruction de qualité à la demande croissante de logements », explique Damien Flichy, directeur général de STX France Cabins. L’offre s’articule autour de trois produits : des cellules techniques préfabriquées et entièrement équipées (sanitaires, cuisine…) à insérer dans un logement ; des studios préfabriqués pour les étudiants, les maisons de retraite, etc. ; et des conteneurs aménagés en logement.

Un prototype de bâtiment collectif de R 5 d’une cinquantaine de logements BBC est à l’étude avec Nexity et doit être implanté à Saint-Nazaire en 2012 sur le nouvel espace Ville Port 3.
En matière d’éolien offshore, STX Europe vient de lancer trois dispositifs pour fournir des solutions innovantes et économiques pour implanter des structures au large des côtes. Il s’agit d’un navire capable de transporter l’éolienne déjà assemblée avec ses fondations (plus de 1 000 tonnes) et de la poser à 45 mètres de fond grâce à un outil de levage et de pose conçu par le fabricant NOV-BLM. Le deuxième projet est un système de fondation dite « jackets » composé d’une tour treillis reposant sur quatre pieds ancrés par des pieux. Cette fondation en béton ou béton-acier est légère, adaptée aux grands fonds et transportable par le navire. Enfin, STX propose un dispositif de sous-station électrique qui concentre l’électricité produite par les éoliennes et de la renvoyer à terre par un câble unique. Chaque champ pourrait avoir deux à trois sous-stations Watteole. Cette diversification engendrerait 100 millions d’euros d’investissement et la création de 600 emplois chez STX et ses sous-traitants.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X