Edito

Le chaînon manquant

« Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, mais le client. » La phrase d’Henry Ford remonte à un siècle, mais elle résonne encore en 2018. Les carnets de commandes des entreprises de la construction se garnissent enfin, les salariés sont récompensés après des années de vaches maigres. L’activité augmente, les rémunérations aussi.

Sauf que le lien entre reprise et salaire n’est pas mécanique. Comme le montre notre enquête (lire p. 12), l’amélioration en cours est indéniable, mais nous n’assistons pas à une flambée des salaires. Dans le meilleur des cas, les augmentations tournent autour des 2,5 %.

Pourquoi...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5963 du 16/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X