Régions Nantes

Le centre historique à la reconquête de la Loire

Mots clés : Education - Manifestations culturelles - Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

149 M€ Investissements inscrits au budget primitif 2018 de l’Ille-et-Vilaine, soit 10 M€ de plus qu’en 2017.

4 000 Nombre de lycéens supplémentaires que la région Centre-Val de Loire devra accueillir à l’horizon 2025.Source : Insee.

8 000 Nombre de visiteurs à l’exposition « Imagine Angers » qui se tient jusqu’au 25 mars au Théâtre Le Quai.

Même s’il ne verra pas le jour avant le prochain mandat, « Petite-Hollande – Bords de Loire » sera sans doute le projet phare de Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. « Offrant la dernière opportunité d’avoir une grande place publique qui donne sur la Loire, il marquera le Nantes de 2030 », affirme-t-elle.

Alors que la plupart des grands projets métropolitains en cours ont été initiés sous l’ère Ayrault (gare, CHU, marché d’intérêt national… ), ce vaste aménagement qui s’étire sur 4 km de berges, au cœur de la métropole, porte pleinement la marque de la jeune élue. Sur le fond, avec une volonté affirmée de tourner la ville vers la Loire et donner plus de place à la nature, mais aussi sur la méthode, avec un processus de gestation très soucieux de faire consensus.

L’idée a germé en 2014. L’année suivante, un grand débat citoyen « Nantes, la Loire et nous » a fait émerger 30 engagements. Parmi eux, l’un visait à concevoir un projet urbain des bords de Loire allant de Malakoff au Bas-Chantenay et un autre à lancer un concours international pour la transformation de la place de la Petite-Hollande. En décembre 2016, une consultation internationale a été ouverte à l’issue de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5968 du 23/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X