Régions Orléans

Le centre de recherche de LVMH fait la part belle à la lumière

Implanté à Saint-Jean-de-Braye, en périphérie d’Orléans, sur le terrain des Parfums Christian Dior, le centre de recherche LVMH sera le premier à être certifié HQE. Son appellation, Hélios, est en fait un « hommage à la lumière » avec une conception innovante confiée au cabinet Arte Charpentier. Ce chantier de 18 000 m 2 et 30 millions d’euros HT, conduit par Eiffage Construction Centre, sera opérationnel au printemps 2013.

Campus de l’innovation

« Nous voulons créer un campus de l’innovation, explique Eric Perrier, président du GIE LVMH Recherche, avec un symbole architectural et environnemental qui sera particulièrement fort. » Installé sur 55 hectares au milieu de la forêt, ce projet était en gestation depuis 2004 avant d’être retardé par une conception architecturale trop complexe pour faire la part belle à la lumière. Le projet a donc été modifié et simplifié, notamment au niveau de la toiture constituée de coussins gonflables, tandis qu’une partie de la façade laissera passer la lumière au travers un mur-rideau de verre sérigraphié.
L’architecture restera « particulièrement innovante pour un bâtiment tertiaire, poursuit Eric Perrier. A une structure classique en peigne nous avons préféré un diamant ». Le bâtiment sera, en effet, constitué de six bâtiments s’assemblant en triangle tel un diamant avec, au centre, un jardin ouvert.
Avec un niveau semi-enterré, le bâtiment de trois étages s’insérera dans son environnement, premier objectif recherché avec la certification HQE. La lumière généralisée dans tout le complexe est l’autre priorité pour assurer « le confort de vie, la qualité de travail et l’harmonie des salariés ».

« Cosmetic Valley »

Hélios a d’ailleurs fait de l’ouverture sur son environnement naturel et scientifique un véritable symbole. Les 250 chercheurs du site travailleront d’abord pour les enseignes du groupe LVMH (Dior, Guerlain, Givenchy, etc.), mais un espace dédié à l’incubation sera réservé aux PME innovantes. LVMH Recherche veut en ce sens être le cœur de la « Cosmetic Valley », pôle de compétitivité qui regroupe les entreprises du secteur beauté-bien être de trois régions. De même, la salle de conférences accueillera symposiums, congrès et manifestations scientifiques extérieures.
L’image sera forte aussi pour Orléans, puisqu’Hélios sera
le premier bâtiment et donc
le premier signal de l’entrée Est de l’agglomération.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X