Régions Metz

Le centre commercial Muse inspire les PME régionales

Mots clés : Centre commercial - Entreprise du BTP - Etat et collectivités locales - Magasin - Monde du Travail - PME - Rénovation d'ouvrage - Transport collectif urbain

42 M€ investis pour l’extension du tramway de Strasbourg à Koenisghoffen (1,7 km). Début des travaux en 2018.

53 000 m 2 de bureaux disponibles dans l’agglomération de Metz à fin juin 2017 (- 9,7 % sur un an).Source : BNP Paribas Real Estate.

6 285 emplois dans le BTP dans l’agglomération de Mulhouse à fin 2016 (- 7 % par rapport au pic de la mi-2014).Source : AURM.

En face du Centre Pompidou-Metz dans la ZAC de l’Amphithéâtre, le promoteur Apsys inaugurera le 22 novembre son centre commercial Muse. Démarré en janvier 2015, le chantier de 37 000 m² SP a donné l’occasion à trois PME lorraines de se dépasser : Boucherez (chauffage, ventilation et climatisation – CVC), Brayer (menuiseries aluminium) et GF Moselle (béton préfabriqué). Intervenant en sous-traitance ou comme fournisseur de l’entreprise générale GTM-Hallé, filiale régionale de Vinci Construction France, elles ont dû intégrer les contraintes liées à l’ampleur et à la complexité d’un chantier représentant 330 M€ d’investissements. Celui-ci comprend deux niveaux de parking souterrain (1 235 places) et deux niveaux de commerces sur lesquels s’élèvent 43 000 m2 de bâtiments tertiaires et de logements.

Des murs-rideaux en alu. Pour dimensionner les réseaux du lot CVC (3,9 M€ HT), les établissements Boucherez, basés à Jouy-aux-Arches (Moselle), ont dû tenir compte des bâtiments construits au-dessus de la dalle haute. Le bureau d’études a planché durant un an sur les plans d’exécution en maquette numérique (BIM). La PME a aussi dû gérer des achats de 1,6 M€, une somme substantielle pour sa trésorerie. « Le montage en entreprise générale a permis le préfinancement de la moitié du montant », se félicite Benoît Lambert, cogérant de la holding qui regroupe Boucherez et cinq autres sociétés pour un total de 60 salariés et 24 M€ de chiffre d’affaires annuel. Au plus fort du chantier, la PME a déployé jusqu’à 65 personnes, dont 30 % d’intérimaires.

Plus visible, le lot « menuiseries aluminium » (2 M€ HT) a été confié à Brayer, implanté à Heillecourt (Meurthe-et-Moselle). Ses spectaculaires murs-rideaux de 2 x 5 m sont venus garnir la façade au fur et à mesure de l’avancée des travaux. Ils ont impliqué six mois d’études en amont et deux mois d’usinage en atelier pour les profilés. L’entreprise (30 personnes et 5,2 M€ de chiffre d’affaires en 2016) confirme ainsi une maîtrise technique qu’elle avait déjà démontrée sur plusieurs autres chantiers de la ZAC.

Enfin, « l’expérience shopping » annoncée par Apsys sera éclairée par les dômes de lumière de GF Moselle, entreprise de Château-Salins (Moselle). La complexité des quatre cônes de béton imaginés par Jean-Paul Viguier, l’architecte de Muse, a convaincu l’entreprise générale de recourir à la préfabrication. Le cône principal (13 m de diamètre et 6 m de haut) a été découpé en 20 pièces afin de faciliter sa manipulation sur le chantier. Les éléments ont été posés sur place, grâce à des coffrages de Tarare Bois, et assemblés par clavetage.

Pièces de béton hors standards. « Malgré leurs dimensions moindres, les trois puits secondaires nous ont donné davantage de fil à retordre, en raison de leur axe incliné », reconnaît Francis Michelet, chargé d’affaires chez GF Moselle (22 personnes et 2,5 M€ de chiffre d’affaires en 2016). Fruit d’une collaboration avec le mosellan Bureau Méthodes Michel, ce marché constitue une référence de choix pour l’entreprise de génie civil et de préfabrication de pièces de béton hors standards.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X