Enjeux

Le budget 2018, champ de bataille d’influences

Mots clés : Etat et collectivités locales - Finances publiques - Logement social

Le Parlement a adopté, le 21 décembre, la première loi de finances de l’ère Macron.

Durant les débats, certaines stratégies de lobbying ont davantage payé que d’autres.

Le tout premier budget du gouvernement Philippe aura été l’occasion de voir se structurer les stratégies d’influence des lobbys du BTP. Si le président Macron s’est montré intransigeant face aux HLM, il a infléchi sa position face à la FFB, qui n’a pas rejeté en bloc les demandes d’économies budgétaires (qui étaient moins importantes). Avec les collectivités locales, il a tenté d’arrondir les angles sans pour autant céder complètement sur ses mesures phares. Tout n’est cependant pas joué : le Conseil constitutionnel doit encore se prononcer sur ce texte avant la fin de l’année.

Le bâtiment a fini par convaincre

Ce n’était pas gagné et pourtant, en se positionnant comme un interlocuteur ouvert à la discussion, la FFB a su inciter le gouvernement à revoir sa copie. Aux 24 heures du Bâtiment en octobre – organisées par la fédération – Emmanuel Macron a tendu la main au secteur : il a prorogé le prêt à taux zéro (PTZ) pour deux ans dans les zones détendues, alors qu’il devait s’arrêter brutalement fin 2017....

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5955 du 29/12/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X