[TO] Règles techniques Construction-rénovation

Le bois investit un bâtiment tertiaire

Gecina réalise dans l’ouest parisien un ensemble tertiaire en partie construit en bois. Si l’essentiel du projet repose malgré tout sur le béton, il cumule ce qui se fait de mieux en matière de construction durable, du solaire thermique aux moquettes écolabellisées en passant par la récupération des eaux pluviales.

L’histoire remonte à 2005. Cette année-là, la foncière Gecina fait l’acquisition d’un ensemble immobilier constitué de trois bâtiments à usage de bureaux situés au 96-104, avenue du Général-de-Gaulle, à Neuilly-sur-Seine (92). L’objectif est de faire de cet ensemble, ex-siège de Procter & Gamble, une référence à la fois technique et architecturale dans le tertiaire parisien. Confié à l’agence Lobjoy & Bouvier, ce projet passe par la démolition-reconstruction de l’immeuble donnant sur l’avenue, par la restructuration des deux autres (en milieu et fond de parcelle) et, enfin, par la création d’une structure assurant la liaison entre ces trois éléments. Un bâtiment pour lequel Gecina a fait le choix original d’une ossature en bois. « Nos réalisations écoconçues ont séduit les utilisateurs avant même d’être livrées et nous avons souhaité poursuivre dans cette voie », explique Yves Dieulesaint, directeur développement et performance durables de la foncière.

Dénoncer les préjugés

L’analyse du cycle de vie de l’ouvrage a montré que le choix du bois permettait de réduire les émissions de CO2 de 37 % et l’énergie grise de 14 % par rapport à l’utilisation du béton. De type R 2, ce bâtiment de liaison met en œuvre une solution constructive classique : poutres et poteaux en bois lamellé-collé, panneaux contrecollés de type KLH pour les planchers (6,50 m de portée) et les allèges. « L’utilisation du bois réclame une meilleure anticipation du fait de la fabrication en usine et il amène un surcoût : 73 000 euros en l’occurrence. Dans le même temps la construction est beaucoup plus rapide, ce qui conduit à un bilan économique neutre », analyse Jean-Lou Boisseau, architecte. « Les panneaux sont arrivés un lundi et le vendredi suivant, on en était déjà au deuxième niveau », témoigne pour sa part David Chemama, ingénieur chez Kephren, le BET structure. Et de dénoncer les préjugés sur le bois, en particulier la vulnérabilité au feu – « il y a carbonisation en surface mais le cœur du bois résiste très longtemps », aux insectes – « il suffit de choisir les bonnes essences avec les bons traitements » – et à la pourriture – « c’est comme avec l’acier, il faut tout simplement éviter la rétention d’eau ». Ce bâtiment ainsi que les deux autres en cœur et en fond de parcelle seront revêtus d’un bardage façon clins avec isolation par l’extérieur. Le bâtiment donnant sur l’avenue sera doté d’une double peau plissée avec une façade mixte en béton blanc poli et menuiseries en aluminium laqué. Équipé de 70 m 2 de panneaux solaires thermiques (40 % des besoins en ECS), de protections solaires en façade sud, d’un système de récupération des eaux pluviales, de toitures végétalisées, de dispositifs hydroéconomes et d’une gestion technique centralisée, l’ensemble vise la certification HQE ainsi que les labels BBC et BBC rénovation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Ce projet est le premier pour lequel nous faisons appel à une structure en bois. Ce que j’apprécie avec ce matériau, c’est la netteté et la précision des travaux. Le déroulé des opérations est rapide avec un résultat très propre. Le chantier est sec et cela « sent bon », alors qu’il aurait été humide et plus bruyant avec du béton coulé en place.
Ludovic lobjoy, architecte (Lobjoy & Bouvier)

ENCADRE

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Gecina. Architecte : Lobjoy & Bouvier. AMO développement durable : Cap Terre. BET fluides : Barbanel. BET structure : Kephren Ingénierie. BET façade : Arcora. BET acoustique : Avel. Economiste : Campion. Macrolot gros œuvre et clos couvert : Lainé Delau. Cuisiniste : RCI. Décorateur : Juan Trindade. Paysagiste : Raphia. Livraison prévisionnelle : avril 2012.

Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X