Régions Côte-d’Or

Le bâtiment se mobilise contre la recrudescence des vols

Face à l’augmentation des vols de cuivre en Côte-d’Or, la fédération départementale du bâtiment réactive le partenariat engagé, en 2008, avec la police et la gendarmerie. Dans l’immédiat, deux référents sûreté sont chargés de faciliter les dépôts de plainte des entrepreneurs. Mais ces derniers cherchent surtout des solutions pour mettre fin aux vols.
En plus des consignes auprès de ses adhérents (clôture sécurisée, stockage réduit des matériaux, assurances), la fédération lance un appel aux maîtres d’ouvrage publics pour expérimenter un lot sûreté confié à une société de gardiennage. « Les entreprises qui, en ce moment, voient fondre leurs marges ne peuvent prendre à leur charge une présence physique ou des équipements de surveillance », précise Jean-Louis Paquet, président de la fédération départementale du bâtiment.
Avec ou sans effraction, les vols portent sur des câbles d’alimentation de chantier ou de grue, principalement dans l’agglomération dijonnaise. Les câbles électriques sont également arrachés des fourreaux insérés dans les dalles ou dans les tubes de plomberie. Des fourgonnettes et des camions disparaissent. Avec le chantier du tramway de Dijon, les entreprises de travaux publics sont également la cible de réseaux organisés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X