Régions Lille

Le « 31 » se réinvente sans toucher à sa structure

Mots clés : Etat et collectivités locales

36 M€ seront investis par le département du Calvados sur le territoire de Bayeux Intercom d’ici à 2021.

5 projets de résorption de friches commerciales à Douai aidés par la communauté d’agglomération du Douaisis.

14,7 M€ Prêt à la communauté d’agglomération du Boulonnais de la Caisse des dépôts pour financer le projet Grand Nausicaa.

La « verrue » délaissée du 31 rue de Béthune, à Lille, qui abritait notamment les Galeries Lafayette, va enfin renaître. « Nous avons fait la différence face aux trois autres projets – Nacarat, Bouygues Immobilier et Nexity – par notre choix de garder au maximum la structure existante, ce qui limitera les nuisances du chantier dans cette rue piétonne difficile d’accès », se félicite Alain Navello, directeur général adjoint de l’immobilier résidentiel et des régions de Vinci Immobilier.

Pour coller au mieux à la configuration des lieux, leur nouveau propriétaire, Redevco, a souhaité ne garder que 10 000 m2 de surfaces commerciales sur les 25 000 existants auparavant. « Pour compléter la programmation, nous avons proposé des bureaux sur 8 000 m2, mieux adaptés à la structure que des logements, ainsi qu’un hôtel d’environ 4 000 m2 », détaille Alain Navello. « Le bâtiment, qui date de 2007, est en très bon état. Pour le modifier, nous allons réaliser des interventions structurelles chirurgicales : découpe de planchers pour créer deux patios qui apporteront de la lumière aux bureaux et surélévation en structure légère pour accueillir l’hôtel », détaille Marcin Wieczorek, architecte de l’agence Saison Menu. Cette dernière a conçu une façade très design qui va totalement métamorphoser le visage des lieux.

Traitement en double façade. Les 42 m de façade sur rue vont bénéficier d’une surface pliée en accordéon alignée sur la rue de Béthune. « L’inclinaison à 12° du vitrage permettra de ne pas refléter ce qu’il y a en face. Cela offrira une plus grande transparence. Le traitement en double façade autorise l’utilisation d’un simple vitrage extra-clair dont le premier rideau sera tenu par des épines en acier. Nous avons beaucoup travaillé ces détails avec le bureau d’études lillois VS-A », décrit l’architecte. Les deux grands patios rectangulaires, dont l’un descend en rez-de-chaussée et l’autre en R + 1, seront aussi traités en mur-rideau avec épine inox polymiroir. Patios et terrasses offriront 700 m2 d’espaces extérieurs et au total sont programmés 1 700 m2 de surfaces végétalisées qui couvriront presque l’ensemble des toitures. Le programme prévoit quatre cellules commerciales indépendantes en rez-de-chaussée, R + 1 ou R – 1, dont trois en façade rue de Béthune.

L’ouverture des commerces est prévue dès l’automne 2019 et la partie bureaux et hôtel au troisième trimestre 2020. C’est l’enseigne Okko Hôtels, dont ce sera la première implantation dans le Nord, qui exploitera les 120 chambres 4 étoiles. « Nous avons déjà travaillé avec eux sur d’autres établissements en France notamment à Grenoble ou à Cannes », note Alain Navello. Le traitement architectural des parties en surélévation sera réalisé en bardage aluminium anodisé. « Il permet un reflet brouillé qui joue avec l’ambiance lumineuse, note l’architecte. Ce bardage est complété par des épines inox triangulaires polymiroir dont le reflet fera descendre le ciel sur la façade qui vivra au rythme de la météo. » De quoi faire oublier en douceur l’échec du précédent programme.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X