Régions

LANGUEDOC-ROUSSILON Accord de financement du TGV Nîmes-Montpellier

L’Etat et la région Languedoc-Roussillon ont signé un accord pour financer le contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier (1,4 milliard d’euros). Face au refus du conseil général de l’Hérault de participer au tour de table, la région se pose en chef de file du projet, se portant garante pour l’Hérault et le Gard. En contrepartie, l’Etat réduit la contribution demandée aux collectivités territoriales de 450 à 420 millions d’euros. RFF, le maître d’ouvrage, attend le feu vert du gouvernement pour lancer l’appel à candidatures afin de désigner l’opérateur qui construira et exploitera la ligne.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X