Régions

Languedoc-Roussillon Les promoteurs réclament des assises de la construction

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Marché de l'immobilier - Métier de l'immobilier

Réunir tous les acteurs régionaux de la construction autour d’une table pour parvenir à une baisse du prix des logements, telle est la demande que la fédération régionale des promoteurs constructeurs a formulée, en réaction à la chute des ventes constatée sur le marché immobilier en Languedoc-Roussillon.

Après un recul de 25 % au premier semestre 2008 (3 600 logements vendus contre 4 800 sur la même période en 2007), le marché de la promotion privée a continué de reculer au troisième trimestre dans les principales villes de la région. L’activité est certes restée soutenue dans l’agglomération de Montpellier, avec plus de 500 réservations au troisième trimestre, mais ce « bon score » s’explique par une progression de l’accession aidée (près de 150 ventes), alors que les transactions sur le marché libre sont en recul. La baisse est significative à Béziers (100 ventes au troisième trimestre contre 150 au premier), à Sète (88 ventes contre 150) et à Nîmes (82 ventes).

Créer les bases d’un nouveau fonctionnement

L’offre commercialisable dépasse aujourd’hui les 18 mois de ventes dans ces trois villes. Dans ce contexte difficile, des promoteurs envisagent d’annuler des programmes et jugent nécessaire un ajustement des prix pour les opérations futures. « Avec un niveau moyen de 3 300 euros au mètre carré à Montpellier, nous sommes trop chers, admet Philippe Gadelle, président régional de la fédération des promoteurs constructeurs. Une baisse de 10 % nous permettrait de retrouver une clientèle. Mais nous n’y parviendrons pas seuls. Nous allons réduire nos coûts de structure mais il faut aussi agir sur le prix du foncier et sur les coûts de construction. Il est également nécessaire de développer l’accession aidée pour éviter un effondrement du marché. Nous devons donc mettre l’ensemble des acteurs autour d’une table – collectivités, banques, métiers de la construction et promoteurs – pour créer les bases d’un nouveau mode de fonctionnement entre nous. » Les promoteurs espèrent voir cette réunion se tenir avant la fin de l’année.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X